Grande école publique d'Ingénieurs en Informatique

Conférence PMI : projet d’inscription de la Chaîne des Puys et de la faille de Limagne sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Le 18 Juin 2015 à 18h30, l’ISIMA accueille, dans le cadre de sa collaboration avec le PMI, une conférence animée par Cécile OLIVE GARCIA (Chef de projet patrimoine mondial, Conseil général du Puy de Dôme):

Le projet d’inscription de la Chaîne des Puys et de la faille de Limagne sur la liste du patrimoine mondial

 

Le Conseil général du Puy-de-Dôme, en lien avec les universitaires clermontois et le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne et avec le soutien des Services de l’Etat en région, du Conseil régional d’Auvergne et de Clermont Communauté, mène depuis 2007 le projet d’inscription de la Chaîne des Puys et de la faille de Limagne sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

En effet, depuis le choix du périmètre du bien jusqu’à l’élaboration du dossier de candidature de quelque 700 pages, le Conseil général a travaillé en étroite collaboration avec les équipes du Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur de Clermont-Ferrand (dont les laboratoires Magmas et Volcans, Géolab1, le CHEC2 et l’école VetAgro Sup),  et les membres du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne (PNRVA).

Le 24 janvier 2013, la candidature a franchi une étape décisive. L’État français a en effet sélectionné la Chaîne des Puys et de la faille de Limagne aux côtés de la grotte Chauvet Pont-d’Arc pour représenter la France au Comité du patrimoine mondial de 2014.

Cette décision, qui coïncide avec les recommandations des experts du Comité national des biens français du patrimoine mondial, constitue une étape décisive.

Si sa richesse géologique, sa renommée scientifique et ses qualités scéniques sont reconnues par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et le Comité du patrimoine mondial, l’ensemble Chaîne des  Puys – faille de Limagne pourrait ainsi devenir le premier bien naturelinscrit en France hexagonale.

Enjeux de la candidature

En entreprenant cette démarche, le Conseil général et ses partenaires institutionnels ont poursuivi plusieurs objectifs que ce soit en termes de protection du site ; de notoriété du territoire ; de développement local ou de rayonnement scientifique.

Concrètement, cela signifie :

  • faire prendre conscience aux habitants et aux visiteurs de l’exceptionnalité du site pour mieux le préserver ;
  • conserver la valeur des paysages en préservant notamment la lisibilité des formes volcaniques. Grâce à un soutien aux activités traditionnelles telles que les estives qui permettent le maintien de paysages ouverts et évitent leur banalisation ;
  • favoriser le développement local : par ses activités agropastorales et sylvicoles, l’homme a cultivé et façonné ces paysages à travers les siècles, rendant ainsi visibles les formes géologiques. Le plan de gestion vise donc à articuler des activités traditionnelles avec la préservation des paysages et la conciliation des usages (loisirs, tourisme, sport, etc) ;
  • poursuivre la recherche menée sur cet ensemble géologique et diffuser ce savoir auprès du grand public.
Haut de page