Grande école publique d'Ingénieurs en Informatique

F4 – Calcul et Modélisation Scientifiques

Filière 4 - Calcul et modélisation scientifiques

 Responsables

icon_users_multiple  Pr. Philippe Mahey

icon_phone_telephone_call  04.73.40.50.07

icon_users_multiple  Dr. Gilles Leborgne

icon_phone_telephone_call  04.73.40.50.23

Objectif

Le point de vue adopté ici est celui qui consiste à considérer l’ordinateur plus comme un outil que comme un moyen de stockage de l’information. Le terme modélisation doit donc être pris ici au sens des mathématiques et des outils de calcul. Il s’agit de former des ingénieurs maîtrisant l’articulation entre systèmes réels et modèles numériques, aptes à développer et tester des logiciels complexes. L’ingénieur informaticien que nous souhaitons former ici doit pouvoir :

  • Participer, au sein d’équipes pluridisciplinaires, à la modélisation mathématique et informatique de systèmes continus ou discrets.
  • Proposer, de façon pertinente, pour les modèles ainsi obtenus, un traitement algorithmique spécifique ou bien l’utilisation d’outils logiciels existant sur le marché.
  • Évaluer le comportement de systèmes physiques, de procédés de fabrication ou de méthodes informatiques, suggérer les améliorations qui peuvent découler des tests.

Il doit donc, plus que d’autres, interagir avec les autres domaines et travailler de façon collective.

Formation

L’informatique est abordée comme un outil de calcul, de modélisation, de traitement des images et des données. Les méthodes étudiées s’appuient sur les mathématiques appliquées, la recherche opérationnelle, l’analyse de données et le calcul parallèle. Les applications traitées concernent entre autres la mécanique, la physique, l’économie, l’imagerie, les télécommunications.
Les programmes détaillés sont disponibles dans ces documents  :

Acquis et Outils

  • Calcul numérique : Matlab
  • Optimisation : CPLEX, AMPL
  • Calcul parallèle : MPI
  • CAO : Catia
  • StatisCalculs hautes performances : GPU, CUDA

Débouchés

On trouve les grands secteurs industriels consommateurs de calcul (Michelin, Valéo, PSA…), les constructeurs ou opérateurs télécoms (France Telecom, Alcatel), les transporteurs (Air France, SNCF), les sociétés de service en ingénierie informatique impliquées dans des projets d’innovation industrielle, les centres de recherche et développement (CEA, CNES, Orange Labs, INSEE).
Les ingénieurs de la filière rejoindront les équipes de conception, développement, modélisation, recherche dans le cadre de projets pluridisciplinaires à fort potentiel innovant.

Haut de page