Grande école publique d'Ingénieurs en Informatique

Quentin Lorthois

Quentin_LorthioisQuentin Lorthois

De quelle promotion êtes-vous issu ?

2013

Quel a été votre parcours post-bac avant d’intégrer l’ISIMA ?

Classe préparatoire aux grandes écoles option MPSI puis MP

Quelle filière avez vous suivie lors de votre formation à l’ISIMA ?

F3 : Systèmes d’information et aide à la décision

Où avez-vous effectué vos deux stages longs ? Votre stage de troisième année a t il donné suite à un recrutement ou vous êtes vous dirigé vers une autre société ?

Mon stage de deuxième année a été effectué chez Siemens AG, à Karlsruhe (en Allemagne). J’y ai développé, en C++, un outil qui permet d’enregistrer dans une base de données les événements qui se produisent dans l’une de leurs applications.

Mon stage de troisième année a lui été effectué chez Sopra Group, chez le client Michelin, où j’ai réalisé deux missions : la première était l’automatisation de contrôles quotidiens réalisés sur les applications de BI ; la deuxième était mission était une mission de support applicatif sur les solutions de trésorerie du groupe. Ce stage a par la suite débouché sur un CDI.

Avez-vous effectué une partie de vos études à l’étranger (stage ou semestre d’étude) ?

Mon stage de deuxième année a été réalisé en Allemagne (Karlsruhe), au sein de Siemens AG, entreprise en partenariat depuis plusieurs années avec l’ISIMA. 

Les enseignements que vous avez suivis à l’ISIMA ont ils été en adéquation avec votre premier emploi ?

Mon premier emploi étant la suite de mon stage, il s’agissait d’une mission de support applicatif sur les solutions de trésorerie du groupe Michelin. Comme aucune formation générale n’est possible sur ce genre de poste, les enseignements que j’ai reçus à l’ISIMA ne m’ont pas trop été utiles.

Toutefois, ma seconde mission chez Sopra Group a été pour la SNCF et il s’agit d’une mission de développement JEE, matière enseigné à l’ISIMA (même si il n’y a pas assez de pratique pour savoir développer correctement dans ce langage).

Quels sont, selon vous, les points forts de la formation ?

  • L’obligation de faire deux stages « ingénieurs », alors que la plupart des autres écoles proposent un stage ouvrier suivi d’un stage technicien et enfin d’un stage ingénieur. La formation devant déboucher sur un diplôme d’ingénieur, je trouve que c’est un plus d’avoir la plus grande expérience possible dans le métier avant d’intégrer la vie active ;
  • Les cours dispensés par les intervenants extérieurs (qui ont souvent une meilleure vision du monde du travail que les enseignants) ;
  • Les différents partenaires de l’ISIMA qui offrent des facilités pour trouver un stage, notamment à l’étranger ;

Avez-vous pu constater une évolution de l’école (enseignements ou autres) depuis que vous l’avez quittée pour rentrer dans la vie active ?

 Pas assez d’ancienneté encore…

Haut de page